Les désirs flous

  • Dola de Jong
20€ 14*20 cm, 166 pages. ISBN: 978-2-490501-25-0

Autres parutions

Traduction du néerlandais de Mireille Cohendy

Publication soutenue par la Dutch Foundation for Literatur

Été 1938 à Amsterdam, par un heureux hasard, la sage Béa rencontre la fougueuse Érica. Bouillonnante, Érica fascine Béa qui ne sait que s’interdire de vivre. Peu à peu, cette amitié dévorante se mue en une relation qui trouble Béa. Osera-t-elle s’affranchir d’elle-même alors que le monde flanche ?

« Impubliable, honteux, malsain », voilà les mots auxquels se heurte Dola de Jong quand elle tente de faire publier son roman en 1954. À sa sortie, le scandale fait place à l’admiration. Ses premiers lecteurs sont des lectrices qui se sentent, comme Béa et Érica, piégées dans leur époque. Saisis par le frémissement des amours lesbiens dans une langue à l’érotisation feutrée où ce qui est dit compte autant que ce qui est tu, lectrices et lecteurs vibrent à l’unisson des deux héroïnes. Les désirs flous est aujourd’hui considéré comme un classique de la littérature en Hollande et aux États-Unis.

Née à Arnhem dans une famille juive, Dola de Jong (1911-2003) connaît une jeunesse tumultueuse où elle lutte contre un destin de jeune fille rangée. Avant l’invasion des Pays-Bas par les nazis, elle est menacée par des groupuscules antisémites. Réfugiée pour un temps au Maroc, elle doit de nouveau fuir. L'obtention in extremis d'un visa lui permet de partir aux Etats-Unis où elle sera danseuse, journaliste, romancière. Les désirs flous n'avait jamais été traduit en français.

Les désirs flous est un roman troublant, plein de silences et de non-dits, où deux femmes tentent, chacune à sa manière, de s’affranchir des carcans d’une société en plein repli.

Pauline, Le Failler, Rennes

L'intime complexité d'une relation d'eaux troubles entre deux femmes dans les Pays-Bas de la fin des années 30. Une passion dévorante, entre domination, soumission et amour intemporel. Vénéneuse et violente.

Fabien, Decitre Grenoble

Sur fond d'antisémitisme et de nazisme galopants, cette histoire – douloureuse soit-elle – de deux femmes dans l'Amsterdam d'avant la Deuxième Guerre mondiale, vibre d'une force éclatante de la première à la dernière phrase.

Dilamar, Decitre Bellecour

Des grands sentiments, des personnages forts, complexes et denses

François, Librairie Préférence, Tulles

Avec retenue et finesse, Dola de Jong a su saisir toute la complexité d'une vie suspendue où les désirs flous se mesurent au silence.

Katia, L'usage du papier, Trouville-sur-mer

Un amour interdit, retenu mais incontrôlable. Un roman de liberté, de toutes les libertés.

Elodie Murzzi , Ici Librairie, Paris

Grande romancière néerlandaise, Dola de Jong excelle à décrire l'ambivalence et la violence d'un sentiment qui ne dit pas son nom mais qui a la force de l'évidence. Jugé "malsain" en 1954, ce roman s'impose aujourd'hui pour ce qu'il est : un immense livre d'amour

Mathilde, Librairie Delamain, Paris

Admirable personnage d'Erica ! Libre mais tenaillée par l'époque.

Delphine, Librairie Kléber, Strasbourg

Un roman d’une troublante beauté qui fit scandale à sa sortie en 1954, à découvrir !

Magali, Librairie Quartier Latin, Saint-Etienne

La souffrance des deux personnages et leur lutte contre ces désirs flous est palpable à chaque page, dans chaque phrase, dans chaque silence aussi. Un très beau roman.

Audrey Halford, La Voix du Nord

Une superbe histoire d'amour empreinte de force et de pudeur, un texte à découvrir absolument.

Valérie, Le Divan, Paris

Un texte d'une étonnante profondeur, pudique autant qu'audacieux.

Aurélie, Librairie la Carline, Forcalquier

Une écriture intime, subtile où tout se comprend par le mouvement des pas derrière la porte, les blancs, ce qu'on ne s'avoue pas.

Daphne, Librairie le pied à terre, Paris

Ecrit dans un style élégant et nuancé, ce beau roman donne à voir comment la confusion des sentiments entre en écho avec la confusion de l'Histoire.

Nicolas, Feuilles d'encre, Colmar