Eltonsbrody

  • Edgar Mittelholzer
9,80€ 12cm x 18 cm, 232 pages ISBN: 9782490501236

Autres parutions

Traduction de l'anglais (Guyana) de Benjamin Kuntzer

À son arrivée sur l’île de la Barbade, un jeune peintre est accueilli dans une saisissante demeure : Eltonsbrody. Bordée par la mer et entourée d’une végétation luxuriante, la maison semble sortie d’un songe. Mais peu à peu, la beauté s’effrite. Est-ce le hurlement du vent ou celui qui y rend le repos impossible ?

Né en Guyane britannique, l’actuelle Guyana, Edgar Mittelholzer (1909-1965) est un auteur métis. Découvert, après des années d’infortune, par Leonard Woolf, le mari de Virginia, Edgar Mittelholzer est le premier écrivain caribéen à avoir connu un succès en Europe. Mais rien n’apaise la haine de soi de celui qui se sent rejeté pour sa couleur de peau. De controverses en dépressions et face aux, déjà, prégnantes questions identitaires, il finit par se suicider en 1965.

Un texte fascinant sur l'affreuse passion des hommes pour le rejet de l'autre.

Frédérique Roussel, Libération

Une bâtisse qui grince, le vent qui s'engouffre, une vieille dame plus qu'étrange, le décor est planté ! Vous aimez avoir peur ? Vous allez avoir peur !

Alisée, Quai des brumes

Certains liront ce roman comme un représentant du courant gothique et salueront sa noirceur toute particulière, ainsi que ses grandes qualités littéraires. D'autres y verront une illustration de la fréquente propension des humains à vouloir résoudre le mal des uns par un mal plus grand infligé à d'autres qui n'y sont pour rien.

Charles Jacquier, Le monde diplomatique

Une ambiance génialement terrifique. Un roman glaçant et captivant de la première à la dernière page ! On s’y amuse tout autant que l’on craint de découvrir ce qui se cache dans les mots de la prochaine page.
En un sens : jubilatoire

Fabien, Decitre, Grenoble

Une curiosité dans la veine d’un E.A Poe qui aurait broyé du noir sous les cocotiers.

Pascal, Millepages, Vincennes